A VOS AGENDAS

 

25 au 30 septembre 2017

La semaine de l'UTIP
Halte aux idées reçues


08 au 10 octobre 2017

MENDE (48)
Journées Mycologiques UTIP


21 et 22 octobre 2017

MONTPELLIER (34)

70e Congrès des Pharmaciens

 

 

 

LE MOT DU PRÉSIDENT

Alain Guilleminot

Alain GUILLEMINOT


L’UTIP a été créée en 1952 pour accompagner les pharmaciens dans leur vie professionnelle au quotidien. Dans une première phase, la formation a surtout porté sur les préparations pharmaceutiques avant de s’ouvrir naturellement à la dispensation des ordonnances. Aujourd’hui le suivi des patients est au cœur de notre métier et de nouveaux challenges s’offrent à nous comme celui de la vaccination antigrippale.

L’organisation de soirées d’information et de formation avec ou sans partenariat avec l’industrie pharmaceutique a toujours été le moteur des activités de l’UTIP. Nous formons les pharmaciens aussi bien en santé publique que sur les nouvelles thérapeutiques.

La loi Bertrand sur la formation continue conventionnelle a imposé à l’UTIP d’adapter son organisation pour créer des structures de formations pures agréées DPC, ce que nous avons fait avec Form’ Utip et UTIP innovations.

En 2017, l’association UTIP regroupe près de 3 000 adhérents, titulaires, adjoints, préparateurs, ou étudiants. Notre force tient dans notre vision globale de l’activité officinale.

Les Anticoagulants Oraux Directs (AODs) Imprimer

Les anticoagulants oraux directs (AODs) inhibent de façon spécifique et directe les facteurs de la coagulation activés qui sont soit la thrombine (seul représentant de la classe : dabigatran) soit le facteur Xa (-xabans), à l'inverse des anti-vitamines K qui exercent leur action indirectement en agissant sur la gamma-carboxylation nécessitant la vitamine K.

Les améliorations pharmacologiques apportées par ces médicaments permet une utilisation à dose fixe et sans suivi biologique du fait de variabilités intra et inter-individuelles nettement moindre que les anti-vitamines K.

Les anticoagulants oraux directs (AODs) constituent une avancée significative dans le traitement de la fibrillation auriculaire non valvulaire et de la maladie thromboembolique veineuse. Outre leur gestion simplifiée par l’absence de suivi biologique et d’adaptation posologique, ils permettent, par rapport aux anti-vitamines K, une réduction des hémorragies les plus graves et en particulier des hémorragies intracrâniennes,. Les données actuelles confirment ces avantages mis en avant par des études cliniques randomisées.

 
 
 
  Retour à l'accueil