A VOS AGENDAS


Vendredi 1er juin 2018

Conseil d'Administration


Jeudi 21 juin 2018

4e rencontres oncologiques

Asiem - 6 rue Albert de Lapparent - 75007 Paris

20h45


20 et 21 octobre 2018

Congrès des Pharmaciens

Strasbourg

 

 

 

LE MOT DU PRÉSIDENT

Alain Guilleminot

Alain GUILLEMINOT


L'UTIP a, pourrait-on dire, dans son ADN, la vocation d'accompagner le pharmacien d'officine dans l'évolution de son métier.

Cette année encore, c'est près de 200 réunions qui se sont déroulées sur tout le territoire, rassemblant plus de 10000 pharmaciens titulaires, adjoints et équipes officinales : Les sujets abordés allant des pathologies les plus courantes aux traitements complexes en cancérologie.

Demain un nouveau métier.

J'en veux pour preuve les thèmes que nous avons choisi pour les formations des trois derniers congrès des pharmaciens : vaccination , conciliation médicamenteuse et cette année les thérapies ciblées.

Sur tous ces sujets, le pharmacien d'officine, j'en suis persuadé, a un rôle éminent à jouer dans le suivi et l'accompagnement des patients.

Le Bilan de médication retenu dans la convention nationale est pour l' UTIP un événement majeur, en ce qu'il constitue finalement la base de tous nos entretiens actuels et futurs.

Bien évidemment pour remplir cette nouvelle mission et l'insérer dans notre exercice officinal quotidien, l' UTIP sera présent pour vous proposer un enseignement post universitaire qui vous permette d'intégrer ces nouveaux services dans le cadre contraint de l'organisation de votre officine.

L'UTIP en tous les cas saura être à vos côtés pour promouvoir le pharmacien d'officine, Professionnel de santé de proximité quelle que soit son implantation et quel que soit son niveau d'activité.

Anaphylaxie : les antihistaminiques ne sont pas le traitement de première intention des réactions allergiques sévères (anaphylaxie).

En effet, l’anaphylaxie correspond à des manifestations cardiovasculaires et respiratoires qui nécessitent un traitement par adrénaline, traitement de première intention des réactions allergiques sévères. L’adrénaline doit être administrée en situation d’urgence dès que le diagnostic d’anaphylaxie est suspecté. Les antihistaminiques sont trop souvent utilisés comme traitement de première ligne. Leur administration en première intention, sans effet sur ces manifestations cardio-vasculaires ou respiratoires, peut retarder l’injection d’adrénaline et son efficacité sur la réaction. Mémo : Les antihistaminiques sont le traitement des symptômes allergiques ne mettant pas en jeu la vie du patient. Les décès par anaphylaxie sont associés à un retard d’administration de l’adrénaline. Source : Allergologie et immunologie : 5 messages de la HAS pour améliorer les pratiques.

En savoir plus.

  Retour à l'accueil