A VOS AGENDAS


Vendredi 1er juin 2018

Conseil d'Administration


Jeudi 21 juin 2018

4e rencontres oncologiques

Asiem - 6 rue Albert de Lapparent - 75007 Paris

20h45


20 et 21 octobre 2018

Congrès des Pharmaciens

Strasbourg

 

 

 

LE MOT DU PRÉSIDENT

Alain Guilleminot

Alain GUILLEMINOT


L'UTIP a, pourrait-on dire, dans son ADN, la vocation d'accompagner le pharmacien d'officine dans l'évolution de son métier.

Cette année encore, c'est près de 200 réunions qui se sont déroulées sur tout le territoire, rassemblant plus de 10000 pharmaciens titulaires, adjoints et équipes officinales : Les sujets abordés allant des pathologies les plus courantes aux traitements complexes en cancérologie.

Demain un nouveau métier.

J'en veux pour preuve les thèmes que nous avons choisi pour les formations des trois derniers congrès des pharmaciens : vaccination , conciliation médicamenteuse et cette année les thérapies ciblées.

Sur tous ces sujets, le pharmacien d'officine, j'en suis persuadé, a un rôle éminent à jouer dans le suivi et l'accompagnement des patients.

Le Bilan de médication retenu dans la convention nationale est pour l' UTIP un événement majeur, en ce qu'il constitue finalement la base de tous nos entretiens actuels et futurs.

Bien évidemment pour remplir cette nouvelle mission et l'insérer dans notre exercice officinal quotidien, l' UTIP sera présent pour vous proposer un enseignement post universitaire qui vous permette d'intégrer ces nouveaux services dans le cadre contraint de l'organisation de votre officine.

L'UTIP en tous les cas saura être à vos côtés pour promouvoir le pharmacien d'officine, Professionnel de santé de proximité quelle que soit son implantation et quel que soit son niveau d'activité.

Dépistage du cancer du col de l’utérus

Les femmes âgées de 25 à 65 ans inclus vont désormais bénéficier  d’un dépistage régulier du cancer du col utérin.  Celles qui n’ont pas réalisé de frottis cervico-vaginal dans les 3 années précédentes vont être invitées, par courrier, à se rendre chez un médecin ou une sage-femme pour effectuer l’examen. Ce frottis sera pris en charge à 100% par l’Assurance maladie (Arrêté du 4 mai 2018). L’objectif est de réduire l’incidence et le nombre de décès par cancer du col de l’utérus de 30 % à 10 ans, en atteignant un taux de couverture de 80 % dans la population cible.
Il s’agit du troisième programme de dépistage organisé de cancers en France, après ceux, du cancer du sein (2004) et du cancer colorectal (2009) qui s’adressent aux personnes entre 50 et 74 ans.
Mémo
Plus de 1 100 femmes meurent chaque année de ce cancer, l’un des seuls pour lequel le pronostic se dégrade en France, avec un taux de survie à 5 ans après le diagnostic qui s’est réduit de 68 % en 1989-93 à 62 % en 2005-10.
Prévention du cancer du col de l’utérus :
- un examen de dépistage, le frottis du col de l’utérus, à partir de 25 ans, qui permet de dépister des lésions précancéreuses et des cancers à un stade permettant plus facilement la guérison ;
- un vaccin avant 19 ans contre le principal facteur de risque de ce cancer, le papillomavirus.

  Retour à l'accueil