A VOS AGENDAS


Vendredi 16 novembre 2018

Conseil d'Administration

Election du nouveau bureau triennal

 

Jeudi 22 novembre 2018

Entretiens de Galien - Lyon


Mercredi 5 décembre 2018

Finale du prix CCSP

 

Jeudi 6 décembre 2018

Réunion Bureau National

 

 

 

LE MOT DU PRÉSIDENT

Alain Guilleminot

Alain GUILLEMINOT

 

L'UTIP accompagne les officinaux pour les aider à délivrer des messages de prévention auprès des patients

 

La prévention est intimement liée au suivi et à l'accompagnement des patients. Nos cycles de formations sur le bilan partagé de médication comprennent des thèmes (tels que l'observance ou la iatrogénie) qui se prêtent tout particulièrement au déploiement de la prévention. Durant ces formations, nous apprenons au pharmacien à délivrer des messages clairs aux patients sur le suivi de leurs traitements. Quelques informations clés fournis par l'officinal lors des bilans de médication peuvent aider le patient à prévenir la iatrogénie médicamenteuse ou les problèmes d'observance.

 

L'entretien motivationnel est une démarche entreprise par le pharmacien pour amener le patient, de façon naturelle, à prendre les bonnes décisions concernant sa pathologie (par exemple : pour amener une personne asthmatique à arrêter de fumer). Plus le pharmacien se forme, plus il est à l'aise pour mener les entretiens motivationnels. Il acquiert ainsi les bons réflexes pour parler de prévention santé auprès de sa patientèle.


 

Traitements par voie cutanée à base de rétinoïdes (trétinoïne, isotrétinoïne, adapalène, tazarotène)

Désormais contre-indiqués chez la femme enceinte ou planifiant une grossesse.
Mémo
L’effet tératogène des rétinoïdes par voie orale est connu et la grossesse est une contre-indication absolue lorsqu’ils sont utilisés sous cette forme et de nombreuses mesures de réduction des risques (renforcement des conditions de prescription, documents d’information, formulaire d’accord de soins…) ont déjà été mises en place depuis plusieurs années en France.
En effet, bien qu’un passage dans la circulation sanguine des rétinoïdes à travers la peau semble négligeable dans les conditions habituelles de traitement, il ne peut être totalement exclu. Ainsi, prenant en compte qu’il n’existe pas de besoin absolu pour un traitement rétinoïde par voie cutanée, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a décidé de contre-indiquer aussi l’utilisation des rétinoïdes par voie orale chez la femme enceinte ou planifiant une grossesse.
Un courrier informera les professionnels de santé de la mise à disposition de ces documents, prévue en début d’année 2019.
Médicaments commercialisés en France contenant un rétinoïde, par voie cutanée :
-    trétinoïne : Zanea, Erylik, Retacnyl, Effederm, Ketrel, Locacid
-    isotretinoïne : Antibiotrex, Roaccutane
-    adapalène : Differine, Epiduo, génériques d'adapalène
-    tazarotène : Zorac

  Retour à l'accueil