A VOS AGENDAS


Jeudi 10 janvier 2019

Bureau National Elargi

 

 Les 9, 10, 11 février 2019

12es Rencontres de l'Officine

Paris, Palais des Congrès


Les 30 et 31 mars 2019

Pharmagora

Paris, Porte de Versailles

 

 

 

LE MOT DU PRÉSIDENT

Alain Guilleminot

Alain GUILLEMINOT

 

L'UTIP accompagne les officinaux pour les aider à délivrer des messages de prévention auprès des patients

 

La prévention est intimement liée au suivi et à l'accompagnement des patients. Nos cycles de formations sur le bilan partagé de médication comprennent des thèmes (tels que l'observance ou la iatrogénie) qui se prêtent tout particulièrement au déploiement de la prévention. Durant ces formations, nous apprenons au pharmacien à délivrer des messages clairs aux patients sur le suivi de leurs traitements. Quelques informations clés fournis par l'officinal lors des bilans de médication peuvent aider le patient à prévenir la iatrogénie médicamenteuse ou les problèmes d'observance.

 

L'entretien motivationnel est une démarche entreprise par le pharmacien pour amener le patient, de façon naturelle, à prendre les bonnes décisions concernant sa pathologie (par exemple : pour amener une personne asthmatique à arrêter de fumer). Plus le pharmacien se forme, plus il est à l'aise pour mener les entretiens motivationnels. Il acquiert ainsi les bons réflexes pour parler de prévention santé auprès de sa patientèle.


 

Immunothérapie : attention aux effets indésirables cardiovasculaires

Utilisée de plus en plus souvent à des stades précoces de la maladie et en combinaison, l’immunothérapie (IT) a considérablement amélioré la survie dans de multiples cancers. Cependant, elle peut être à l’origine d’effets indésirables sévères ou mortels. Une étude observationnelle et rétrospective, s’appuyant sur VigiBase (base de données mondiale des rapports de pharmacovigilance de l’OMS), montre que le traitement par IT peut conduire à une toxicité cardiovasculaire inflammatoire grave et invalidante peu après le début du traitement (myocardite, maladies péricardiques, artérite temporale associée à un risque de cécité...). Ces événements doivent être pris en compte dans le suivi des patients et dans les essais thérapeutiques de combinaison de différentes IT, ou de combinaison IT et chimiothérapie. L’identification des patients à risque permettrait de proposer un monitoring cardiaque adapté en début de traitement. En pratique les cliniciens doivent connaître ces toxicités potentiellement sévères et être vigilants à leur dépistage précoce. (Source : Joe Elie Salem et al.The Lancet, Volume 19, Issue 12, 1579-1589)

  Retour à l'accueil