A VOS AGENDAS


Jeudi 10 janvier 2019

Bureau National Elargi

 

 Les 9, 10, 11 février 2019

12es Rencontres de l'Officine

Paris, Palais des Congrès


Les 30 et 31 mars 2019

Pharmagora

Paris, Porte de Versailles

 

 

 

LE MOT DU PRÉSIDENT

Alain Guilleminot

Alain GUILLEMINOT

 

L'UTIP accompagne les officinaux pour les aider à délivrer des messages de prévention auprès des patients

 

La prévention est intimement liée au suivi et à l'accompagnement des patients. Nos cycles de formations sur le bilan partagé de médication comprennent des thèmes (tels que l'observance ou la iatrogénie) qui se prêtent tout particulièrement au déploiement de la prévention. Durant ces formations, nous apprenons au pharmacien à délivrer des messages clairs aux patients sur le suivi de leurs traitements. Quelques informations clés fournis par l'officinal lors des bilans de médication peuvent aider le patient à prévenir la iatrogénie médicamenteuse ou les problèmes d'observance.

 

L'entretien motivationnel est une démarche entreprise par le pharmacien pour amener le patient, de façon naturelle, à prendre les bonnes décisions concernant sa pathologie (par exemple : pour amener une personne asthmatique à arrêter de fumer). Plus le pharmacien se forme, plus il est à l'aise pour mener les entretiens motivationnels. Il acquiert ainsi les bons réflexes pour parler de prévention santé auprès de sa patientèle.


 

Préparation et manipulation du Slime : l’Anses, la DGS et la DGCCRF appellent de nouveau à rester vigilant

La pâte Slime fait l’objet d’un engouement auprès des enfants qui malaxent la pâte pendant des heures. Elle est commercialisée sous forme prête à l’emploi ou en coffrets d’ingrédients à mélanger. Elle peut également être préparée à la maison : de nombreux tutoriels se multiplient sur Internet à ce sujet. Mais cette préparation « maison » repose sur un détournement d’usage de solutions de lavage des yeux ou de lentilles de contact ainsi que de produits chimiques (lessives, détergents, colles…). Ces produits contiennent des substances pouvant présenter une toxicité pour la santé, comme notamment l’acide borique. Leur manipulation, de manière répétée et prolongée, peut être à l’origine de dermatites de contact sévères car ils peuvent contenir des conservateurs allergisants ou irritants cutanés (isothiazolinones, …). Certains solvants peuvent également provoquer des irritations des yeux, des voies respiratoires et sont toxiques pour le système nerveux central.
Les formes prêtes à l’emploi ou les coffrets mis sur le marché en tant que jouets évitent l’utilisation détournée de produits chimiques. La DGCCRF poursuit ses contrôles afin d‘écarter du marché les jouets non conformes à la réglementation : à ce jour, sur 44 produits prélevés en 2018, 14 contenaient une teneur en bore supérieure à la limite autorisée, et ont d’ores et déjà été retirés du marché et rappelés.

  Retour à l'accueil