A VOS AGENDAS


Jeudi 10 janvier 2019

Bureau National Elargi

 

 Les 9, 10, 11 février 2019

12es Rencontres de l'Officine

Paris, Palais des Congrès


Les 30 et 31 mars 2019

Pharmagora

Paris, Porte de Versailles

 

 

 

LE MOT DU PRÉSIDENT

Alain Guilleminot

Alain GUILLEMINOT

 

L'UTIP accompagne les officinaux pour les aider à délivrer des messages de prévention auprès des patients

 

La prévention est intimement liée au suivi et à l'accompagnement des patients. Nos cycles de formations sur le bilan partagé de médication comprennent des thèmes (tels que l'observance ou la iatrogénie) qui se prêtent tout particulièrement au déploiement de la prévention. Durant ces formations, nous apprenons au pharmacien à délivrer des messages clairs aux patients sur le suivi de leurs traitements. Quelques informations clés fournis par l'officinal lors des bilans de médication peuvent aider le patient à prévenir la iatrogénie médicamenteuse ou les problèmes d'observance.

 

L'entretien motivationnel est une démarche entreprise par le pharmacien pour amener le patient, de façon naturelle, à prendre les bonnes décisions concernant sa pathologie (par exemple : pour amener une personne asthmatique à arrêter de fumer). Plus le pharmacien se forme, plus il est à l'aise pour mener les entretiens motivationnels. Il acquiert ainsi les bons réflexes pour parler de prévention santé auprès de sa patientèle.


 

Epilepsie et CBD

L'ANSM appelle les patients souffrant d’épilepsie et les parents d’enfants atteints d’épilepsie à ne pas utiliser des produits contenant du cannabidiol (CBD : un des composés actifs majeurs du cannabis) vendus en dehors du circuit légal, notamment sur Internet, sous différentes formes (huiles, capsules, tisanes, e-liquides pour cigarettes électroniques, …). Leur vente est interdite. 

Bien qu’il puisse présenter un intérêt dans le traitement de certaines formes sévères d’épilepsies, le CBD a des effets psychoactifs, est potentiellement toxique pour le foie et susceptible d’augmenter les concentrations dans l’organisme de certains médicaments notamment des anti-épileptiques, avec le risque d’accroître leur toxicité.
Par ailleurs, la qualité et la sécurité des produits vendus en dehors du circuit légal n’est pas garantie, en particulier en ce qui concerne la quantité réelle de CBD, la présence éventuelle d’autres composés actifs du cannabis ou d’autres produits toxiques, exposant donc à des risques.
Concernant l’utilisation du cannabidiol dans l’épilepsie, l’ANSM rappelle que depuis le début du mois de décembre 2018, l’utilisation du médicament Epidyolex®, à base de CBD, est autorisée de façon temporaire et nominative par l’ANSM (ATU - Autorisations Temporaires d’Utilisation) pour la prise en charge de certaines formes sévères d’épilepsie.

.

  Retour à l'accueil