A VOS AGENDAS


Jeudi 10 janvier 2019

Bureau National Elargi

 

 Les 9, 10, 11 février 2019

12es Rencontres de l'Officine

Paris, Palais des Congrès


Les 30 et 31 mars 2019

Pharmagora

Paris, Porte de Versailles

 

 

 

LE MOT DU PRÉSIDENT

Alain Guilleminot

Alain GUILLEMINOT

 

L'UTIP accompagne les officinaux pour les aider à délivrer des messages de prévention auprès des patients

 

La prévention est intimement liée au suivi et à l'accompagnement des patients. Nos cycles de formations sur le bilan partagé de médication comprennent des thèmes (tels que l'observance ou la iatrogénie) qui se prêtent tout particulièrement au déploiement de la prévention. Durant ces formations, nous apprenons au pharmacien à délivrer des messages clairs aux patients sur le suivi de leurs traitements. Quelques informations clés fournis par l'officinal lors des bilans de médication peuvent aider le patient à prévenir la iatrogénie médicamenteuse ou les problèmes d'observance.

 

L'entretien motivationnel est une démarche entreprise par le pharmacien pour amener le patient, de façon naturelle, à prendre les bonnes décisions concernant sa pathologie (par exemple : pour amener une personne asthmatique à arrêter de fumer). Plus le pharmacien se forme, plus il est à l'aise pour mener les entretiens motivationnels. Il acquiert ainsi les bons réflexes pour parler de prévention santé auprès de sa patientèle.


 

Modafinil et grossesse

L’ANSM rappelle que les médicaments à base de modafinil (Modiodal® et génériques) ne sont pas recommandés au cours de la grossesse et chez les femmes en âge de procréer n'utilisant pas de contraception efficace. Une évaluation concernant le risque potentiel pour le fœtus en cas d’exposition au modafinil pendant la grossesse est en cours. Les données disponibles à ce stade sur le risque potentiel pour le fœtus ne permettent ni d’infirmer, ni de confirmer ce risque.
Mémo
L'efficacité de la contraception orale pouvant être diminuée par le modafinil, des méthodes contraceptives alternatives ou associées sont recommandées chez les patientes traitées.
Une contraception alternative ou complémentaire de la pilule doit être poursuivie pendant 2 mois après l’arrêt d’un traitement par modafinil.
Les médicaments à base de modafinil sont soumis à prescription initiale annuelle réservée aux spécialistes en neurologie, aux services spécialisés en neurologie et aux centres du sommeil. Ils sont indiqués chez l’adulte dans le traitement de la somnolence diurne excessive lorsqu’elle est associée à une narcolepsie avec ou sans cataplexie (perte du tonus musculaire).

  Retour à l'accueil