A VOS AGENDAS


Le 12 septembre 2019

Bureau National 

Fin septembre - début octobre

la rentrée de l'UTIP

"macro et micro nutrition"

 

 

 

LE MOT DU PRÉSIDENT

Alain Guilleminot

Alain GUILLEMINOT

 

L'UTIP accompagne les officinaux pour les aider à délivrer des messages de prévention auprès des patients

 

La prévention est intimement liée au suivi et à l'accompagnement des patients. Nos cycles de formations sur le bilan partagé de médication comprennent des thèmes (tels que l'observance ou la iatrogénie) qui se prêtent tout particulièrement au déploiement de la prévention. Durant ces formations, nous apprenons au pharmacien à délivrer des messages clairs aux patients sur le suivi de leurs traitements. Quelques informations clés fournis par l'officinal lors des bilans de médication peuvent aider le patient à prévenir la iatrogénie médicamenteuse ou les problèmes d'observance.

 

L'entretien motivationnel est une démarche entreprise par le pharmacien pour amener le patient, de façon naturelle, à prendre les bonnes décisions concernant sa pathologie (par exemple : pour amener une personne asthmatique à arrêter de fumer). Plus le pharmacien se forme, plus il est à l'aise pour mener les entretiens motivationnels. Il acquiert ainsi les bons réflexes pour parler de prévention santé auprès de sa patientèle.


 

Gilenya® (fingolimod 0,25 mg et 0,5 mg gélule)

Contre-indication chez les femmes enceintes et chez les femmes en âge de procréer n'utilisant pas de contraception efficace. Pour les femmes en âge de procréer, un résultat négatif au test de grossesse doit être disponible à l’initiation et une contraception efficace est recommandée pendant le traitement avec Gilenya et jusqu'à deux mois après son arrêt. Une nouvelle "carte patient" spécifique à la grossesse sera mise en place. Il est prévu qu’une lettre d’information soit adressée aux professionnels de santé en septembre 2019 afin de les informer de ce nouveau risque.
Mémo Gilenya® est indiqué en monothérapie comme traitement de fond des formes très actives de sclérose en plaques (SEP) rémittente-récurrente pour les patients adultes et pédiatriques âgés de 10 ans et plus suivants :
- patients présentant une forme très active de la maladie malgré un traitement complet et bien conduit par au moins un traitement de fond de la SEP
- Ou patients présentant une SEP rémittente-récurrente sévère et d'évolution rapide, définie par 2 poussées invalidantes ou plus au cours d'une année associées à 1 ou plusieurs lésion(s) rehaussée(s) après injection de gadolinium sur l'IRM cérébrale ou une augmentation significative de la charge lésionnelle en T2 par rapport à une IRM antérieure récente.
Source : Comité pour l’Evaluation des Risques en matière de Pharmacovigilance (PRAC) de l’Agence européenne des médicaments (EMA), réunion du 8 au 11 juillet 2019).

  Retour à l'accueil