A VOS AGENDAS


Le 12 septembre 2019

Bureau National 

Fin septembre - début octobre

la rentrée de l'UTIP

"macro et micro nutrition"

 

 

 

LE MOT DU PRÉSIDENT

Alain Guilleminot

Alain GUILLEMINOT

 

L'UTIP accompagne les officinaux pour les aider à délivrer des messages de prévention auprès des patients

 

La prévention est intimement liée au suivi et à l'accompagnement des patients. Nos cycles de formations sur le bilan partagé de médication comprennent des thèmes (tels que l'observance ou la iatrogénie) qui se prêtent tout particulièrement au déploiement de la prévention. Durant ces formations, nous apprenons au pharmacien à délivrer des messages clairs aux patients sur le suivi de leurs traitements. Quelques informations clés fournis par l'officinal lors des bilans de médication peuvent aider le patient à prévenir la iatrogénie médicamenteuse ou les problèmes d'observance.

 

L'entretien motivationnel est une démarche entreprise par le pharmacien pour amener le patient, de façon naturelle, à prendre les bonnes décisions concernant sa pathologie (par exemple : pour amener une personne asthmatique à arrêter de fumer). Plus le pharmacien se forme, plus il est à l'aise pour mener les entretiens motivationnels. Il acquiert ainsi les bons réflexes pour parler de prévention santé auprès de sa patientèle.


 

Haute Autorité de santé : arrivée de deux nouvelles responsables au service évaluation économique et santé publique depuis le 1er septembre 2019

Michèle Morin-Surroca prend la succession de Catherine Rumeau-Pichon. Elle est médecin et titulaire d’un certificat en pharmacologie oncologique de l’université Paris VII. Elle a complété son parcours au centre d’enseignement de la statistique appliquée à la médecine et à la biologie médicale (CESAM) en se spécialisant dans les essais cliniques (1991) puis en obtenant un diplôme d’université de pharmaco-épidémiologie à l’université de Rouen (1995). Michèle Morin-Surroca a rejoint la HAS en 2007, au sein de service de l’évaluation des actes avant d’en devenir la cheffe de service en 2012. En 2017, elle est promue responsable du département des produits de santé à la Caisse nationale d’assurance maladie.

Carine Ferretti est nommée adjointe de Michèle Morin-Surroca. Economiste, elle est titulaire d’un DEA méthodes d’analyse des systèmes de santé de l’Université Claude Bernard Lyon I (1998) et d’une maitrise d’économétrie de l’Université Aix-Marseille II (1997). Elle a notamment occupé les fonctions de chargée d’études statistiques et économiques pour l’INSERM et l’Observatoire régional de la santé PACA et au ministère chargé de la santé. De 2005 à 2007, elle a été économiste de la santé à l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE). En 2008, elle rejoint le Comité économique des produits de santé (CEPS) comme Rapporteur général. Enfin en 2015, de retour à la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques, elle est nommée cheffe de la mission des relations et des études internationales.

  Retour à l'accueil