A VOS AGENDAS


Le 17 décembre 2019

Assemblée Générale Extraordinaire

 

 

 

LE MOT DU PRÉSIDENT

Alain Guilleminot

Alain GUILLEMINOT

 

L'UTIP accompagne les officinaux pour les aider à délivrer des messages de prévention auprès des patients

 

La prévention est intimement liée au suivi et à l'accompagnement des patients. Nos cycles de formations sur le bilan partagé de médication comprennent des thèmes (tels que l'observance ou la iatrogénie) qui se prêtent tout particulièrement au déploiement de la prévention. Durant ces formations, nous apprenons au pharmacien à délivrer des messages clairs aux patients sur le suivi de leurs traitements. Quelques informations clés fournis par l'officinal lors des bilans de médication peuvent aider le patient à prévenir la iatrogénie médicamenteuse ou les problèmes d'observance.

 

L'entretien motivationnel est une démarche entreprise par le pharmacien pour amener le patient, de façon naturelle, à prendre les bonnes décisions concernant sa pathologie (par exemple : pour amener une personne asthmatique à arrêter de fumer). Plus le pharmacien se forme, plus il est à l'aise pour mener les entretiens motivationnels. Il acquiert ainsi les bons réflexes pour parler de prévention santé auprès de sa patientèle.


 

Invicorp® 25 μg/2 mg, solution injectable

Traitement symptomatique de la dysfonction érectile ayant une origine neurogène, vasculaire, psychogène ou mixte, c’est le premier médicament associant deux vasodilatateurs : la phentolamine, antagoniste alpha-adrénergique à courte durée d'action, provoque une vasodilatation, une diminution de la pression artérielle et a un effet relaxant direct sur les muscles lisses ; l'aviptadil, un peptide vasoactif intestinal (VIP), jouerait un rôle dans le contrôle de l'activité nerveuse locale des muscles lisses du canal uro-génital masculin.

Administration : par injection intracaverneuse directe réalisée par le patient une fois la technique d’auto-injection acquise. La fréquence d'injection ne doit pas dépasser une fois par jour et trois fois par semaine.
Mémo
La dysfonction érectile (DE) est définie par l’incapacité persistante ou récurrente (≥ 3 mois) à obtenir ou maintenir une érection du pénis permettant d’avoir un rapport sexuel satisfaisant. Les causes médicales sous-jacentes d’une DE doivent être diagnostiquées et traitées avant d’envisager l’instauration d’un traitement pharmacologique. Lors de la prise en charge de patients, il faut être vigilant à ne pas médicaliser inutilement ou de façon excessive le problème et surtout ne pas recourir, sans raison fondée, à des moyens pharmacologiques.
Lorsqu’un traitement pharmacologique est envisagé, il fait appel en 1ère intention aux médicaments, administrés par voie orale, de la classe des inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (IPDE-5). L’alprostadil (en crème, par voie intracaverneuse ou en bâton pour usage urétral) est un médicament de 2ème intention. Les alternatives non médicamenteuses comprennent des dispositifs médicaux (dispositif VACUUM) et la chirurgie pour pose d’une prothèse ou d’implant pénien notamment.

En savoir plus

  Retour à l'accueil