Vaccination : en avant toute !

A VOS AGENDAS


Vendredi 1er juin 2018

Conseil d'Administration


Jeudi 21 juin 2018

4e rencontres oncologiques

Asiem - 6 rue Albert de Lapparent - 75007 Paris

20h45


20 et 21 octobre 2018

Congrès des Pharmaciens

Strasbourg

 

 

 

LE MOT DU PRÉSIDENT

Alain Guilleminot

Alain GUILLEMINOT


L'UTIP a, pourrait-on dire, dans son ADN, la vocation d'accompagner le pharmacien d'officine dans l'évolution de son métier.

Cette année encore, c'est près de 200 réunions qui se sont déroulées sur tout le territoire, rassemblant plus de 10000 pharmaciens titulaires, adjoints et équipes officinales : Les sujets abordés allant des pathologies les plus courantes aux traitements complexes en cancérologie.

Demain un nouveau métier.

J'en veux pour preuve les thèmes que nous avons choisi pour les formations des trois derniers congrès des pharmaciens : vaccination , conciliation médicamenteuse et cette année les thérapies ciblées.

Sur tous ces sujets, le pharmacien d'officine, j'en suis persuadé, a un rôle éminent à jouer dans le suivi et l'accompagnement des patients.

Le Bilan de médication retenu dans la convention nationale est pour l' UTIP un événement majeur, en ce qu'il constitue finalement la base de tous nos entretiens actuels et futurs.

Bien évidemment pour remplir cette nouvelle mission et l'insérer dans notre exercice officinal quotidien, l' UTIP sera présent pour vous proposer un enseignement post universitaire qui vous permette d'intégrer ces nouveaux services dans le cadre contraint de l'organisation de votre officine.

L'UTIP en tous les cas saura être à vos côtés pour promouvoir le pharmacien d'officine, Professionnel de santé de proximité quelle que soit son implantation et quel que soit son niveau d'activité.

Vaccination : en avant toute !


L’article 66 du PLFSS vient d’être définitivement adopté par l’Assemblée nationale.

Il prévoit l’expérimentation, pendant trois ans, de l’administration par les pharmaciens du vaccin contre la grippe saisonnière aux personnes adultes.


En France, sur les 8 dernières années, le taux de couverture vaccinale chez les plus de 65 ans est passé de 64,8% à 50,8%!

En 2014, plus de 3 000 hospitalisations ont été enregistrées par les services d’urgences, 1 597 cas graves de grippe admis en réanimation et un coût de l’épidémie estimée à 180 millions d’euros.

En 2015, seulement 48,3 % des assurés à risque se sont fait vacciner, plus de 1 000 cas graves admis en réanimation, dont 167 décès.

Selon l’Assurance maladie, si la couverture vaccinale était de 75 %, objectif fixé par l’OMS, 3 000 décès seraient évités chez les personnes de 65 ans et plus.


De nombreux pays dans le monde autorise déjà la vaccination par les pharmaciens.

La conclusion est sans appel :

les pharmaciens sont considérés par les autorités de ces pays comme des relais efficaces pour promouvoir la vaccination, du fait de leur proximité avec les patients et de la confiance dont ils bénéficient auprès du public.

les pharmaciens atteignent des populations complémentaires de celles déjà prises en charge dans le dispositif existant : la vaccination à l’officine ne se déploie pas au détriment des autres professionnels de santé et permet ainsi une amélioration tangible de la couverture vaccinale.


Un cadre strict:

Pour vacciner, les pharmaciens doivent nécessairement avoir suivi une formation, et répondre à certaines obligations relatives à la traçabilité, à l’information du médecin, ainsi qu’aux locaux, à l’équipement et à la gestion des déchets.


Comme l'a dit très justement Madame Isabelle Adenot, Président du Conseil national de l'Ordre des pharmaciens dans l'éditorial de la lettre du 8 décembre : « À nous, pharmaciens, de relever le défi maintenant ! Faisons de cette expérimentation un succès de santé publique. Montrons que, comme dans bien d’autres pays, les pharmaciens français, aux côtés des autres professionnels de santé, contribueront à augmenter significativement la couverture vaccinale, et donc à mieux protéger la population française.»


L'UTIP est prêt à vous accompagner dans ce nouveau défi. Des soirées d'information et d'échanges sur la vaccination à l'officine vont vous être proposées dans vos régions et vos départements afin de pouvoir aborder toutes les questions que vous vous posez sur les enjeux et les atouts de la vaccination pour notre profession mais aussi les conditions à remplir pour pouvoir assurer ce service dans notre officine.

 


  Retour à l'accueil