A VOS AGENDAS


Jeudi 10 janvier 2019

Bureau National Elargi

 

 Les 9, 10, 11 février 2019

12es Rencontres de l'Officine

Paris, Palais des Congrès


Les 30 et 31 mars 2019

Pharmagora

Paris, Porte de Versailles

 

 

 

LE MOT DU PRÉSIDENT

Alain Guilleminot

Alain GUILLEMINOT

 

L'UTIP accompagne les officinaux pour les aider à délivrer des messages de prévention auprès des patients

 

La prévention est intimement liée au suivi et à l'accompagnement des patients. Nos cycles de formations sur le bilan partagé de médication comprennent des thèmes (tels que l'observance ou la iatrogénie) qui se prêtent tout particulièrement au déploiement de la prévention. Durant ces formations, nous apprenons au pharmacien à délivrer des messages clairs aux patients sur le suivi de leurs traitements. Quelques informations clés fournis par l'officinal lors des bilans de médication peuvent aider le patient à prévenir la iatrogénie médicamenteuse ou les problèmes d'observance.

 

L'entretien motivationnel est une démarche entreprise par le pharmacien pour amener le patient, de façon naturelle, à prendre les bonnes décisions concernant sa pathologie (par exemple : pour amener une personne asthmatique à arrêter de fumer). Plus le pharmacien se forme, plus il est à l'aise pour mener les entretiens motivationnels. Il acquiert ainsi les bons réflexes pour parler de prévention santé auprès de sa patientèle.


 

Biosimilaires : Similaires mais pas identiques - Le point à l’officine Imprimer


Biosimilaires : Similaires mais pas identiques - Le point à l’officine


Un biosimilaire est un médicament biologique qui contient une version d’une substance active d’un médicament biologique déjà autorisé (le médicament de référence) dans l’Espace économique européen (EEE). L’équivalence au produit de référence en termes de propriétés de qualité, d’activité biologique, de sécurité et d’efficacité doit être démontrée au moyen d’une étude comparative approfondie.

 


Les médicaments biologiques (biomédicaments) constituent des avancées majeures pour lutter contre des maladies chroniques graves ou invalidantes. Leur marché s’est considérablement accru durant ces vingt dernières années.
L’expiration des brevets de bon nombre de médicaments biologiques a amené à introduire, dans le cadre réglementaire européen, le concept de médicament biosimilaire. Les médicaments biosimilaires sont différents des médicaments génériques, tant par leur complexité moléculaire que par leur réglementation.
L’article 47 de la Loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) 2014 introduit le principe de « substitution » par le pharmacien d’officine pour les médicaments biosimilaires dans des conditions bien précises. Le décret d’application devrait être publié au cours de l’année à venir.
Le sujet est complexe. Cette soirée est destinée à apporter tout l’éclairage indispensable au pharmacien d’officine.



  Retour à l'accueil